Ah, ce qu’on est bien dans son bain !

Tous les humains ou presque sont confinés, mais pour les animaux c’est le printemps. Il fait beau, pourquoi ne pas en profiter pour prendre un bon bain de cendre de bois et se débarrasser de tous ses parasites accumulés pendant les jours de pluie.

Le coq faisan est superbe.

Il est là qui tourne et vire. Il a repéré depuis un moment le tas de cendres fraiches déposées par le photographe. Il fait quelques pas vers la droite puis fait demi-tour et repart rapidement dans l’autre sens. Le photographe regarde plus attentivement dans les herbes et soudain comprend : Madame est dans la salle de bain !

le coq continue son manège et s’impatiente… Le photographe n’ose se remémorer qu’il a connu lui aussi ce genre de situation… Bon, finalement elle a fini ou a perçu l’énervement grandissant de son cher et tendre. Elle sort enfin, fière et belle mais peut-être un peu contrariée.

Il se précipite vers les cendres, rentre doucement d’abord comme s’il vérifiait que l’eau est à bonne température puis il ne se retient plus et s’en donne à coeur joie. Il s’agite, se frotte, gigote dans tous les sens, éclabousse partout…

Ah, quel bonheur quand on est dans son bain !

Il est heureux dans son bain de cendre fraîche ! Il prolonge encore et encore. On le voit à peine tellement il s’enfonce dans la cendre. Ce bain le remet de bonne humeur. Oublié l’énervement de l’attente, il est heureux. Tellement que finalement, comme les humains, il décide lui aussi  de chanter sous sa douche déclenchant un épais nuage de fumée.

Puis après une nouvelle immersion donnant lieu à quelques dernières éclaboussures, il sort enfin, le nez un peu poudré mais fier et heureux d’être propre et beau. Après tout, il n’est plus fâché contre Madame qui l’a fait patienter et un peu s’énerver. Il s’ébroue puis se redresse pour tenter de l’apercevoir afin de la rejoindre. Parce qu’après tout, c’est le printemps !

Pour mémoire : H.Salvador ( Cliquer ici)

Ah ! c’qu’on est bien quand on est dans son bain…