Récoltes d’automne pour l’écureuil

Après la canicule de l’été, voici venue le temps des récoltes d’automne.

Le trésor public récolte les taxes foncières et d’habitations à un homme qui  peine déjà à reprendre le rythme de l’école et du travail.

Une période difficile et douloureuse…

Mais période heureuse pour l’écureuil, qui met sa plus belle tenue et part guilleret à la recherche des noisettes et des noix. On l’aperçoit à peine tant il est de la couleur du sol. Et pourtant, il s’affaire court à droite et à gauche… Affolé par le nombre de fruits à ramasser et à cacher. Il n’en entend même plus le photographe qui l’espionne et se régale de son ballet.

Il y en a tant à ramasser et à cacher. Et puis il faut faire vite, très vite pour que personne d’autre, et surtout pas le geai qui guette, ne s’aperçoivent de ses cachettes.  Il faut les mettre à des endroits différents afin d’éviter de tout perdre si une cachette est découverte.

Tout cela est bien stressant sa survie à l’hiver en dépend.

Et comme chez l’homme, le stress handicape la mémorisation. Au printemps venu, l’écureuil sera sûrement toujours vivant, mais beaucoup de noyers et de noisetiers  démarreront leur nouvelle vie un peu partout sur ce territoire.