Le faon de chevreuil a bien grandi

Le faon de chevreuil  a bien grandi effectivement et aujourd’hui il peut escalader le talus.

Il y a presque un mois, c’était la fête des mères (ici)

Voilà un mois que je n’avais pas écrit d’article. Un mois occupé avec des travaux divers,  le jardin, une visite familiale et un voyage à Paris. Un mois aussi, avec une météo incertaine et où les chevreuils sont restés très discrets. Et puis le lancement de ma galerie sur Instagram, bientôt une centaine d’abonné… (cliquer ici). Mais un mois que le petit faon de chevreuil a mis à profit pour se développer.

Aujourd’hui il gambade gaiement autour de sa mère, s’en éloigne fréquemment et revient vers elle en courant. Il n’a pas envie de manger de l’herbe. Il regarde autour de lui et cherche où il va bien pouvoir s’en aller. Elle est confiante et calme. Elle baisse la tête et mange, mais garde toujours un oeil sur lui. Dès qu’elle relève la tête, elle jette un oeil discrètement sur lui. 

C’est lui aujourd’hui qui escalade d’un bond ou presque le talus, puis s’arrête, la regarde comme s’il s’attendait à ce qu’elle le rejoigne. Il s’éloigne encore, se retourne pour voir si elle le suit cette fois puis reviens rapidement quand il voit qu’elle continue tranquillement à manger.

Mais cette « bonne mère » n’est pas indifférente. Elle est toujours attentive et affectueuse. Le petit le sait bien. Il faut voir comment il sautille en courant vers elle, heureux de la rejoindre. D’ailleurs, elle vient de se coucher dans l’herbe au pied d’une botte de foin. Il se précipite, et reçois plein de baisers affectueux. 

Mais il se fait tard, il est temps de rentrer se coucher dans le bois.

(Photo prises le 22/06 )

Il a bien grandi…